Ankh L'Immortel

Fictions et fanfictions...
Vampiriques, fantastiques, réalistes, poétiques...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [PG13] NISHUGARO par AENOMINA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ankh
Reine du Lieu
Reine du Lieu


Nombre de messages : 2663
Age : 37
Date d'inscription : 01/07/2004

Personnage et récompenses
Nom du personnage: Johanni Loehle
Caste: Légendaire

MessageSujet: [PG13] NISHUGARO par AENOMINA   Mer 6 Oct 2004 - 10:43

Nishugaro



Une lame, formé d’un seul geste souple et coulé par ses ancêtres. Une lame ne faisant qu’un avec le paumeau, sans distinction entre les deux car elle n’est qu’une.
Il est un guerrier qui la manie, un ronin dont personne ne connait les origines, il vient comme il part, relève tous les défis et préserve son honneur.

Je ne connais pas son passé, il est mystérieux et son regard ne reflète que le vide, la noirceur de l’inconnu. On lui attribut la pratique de la mao mais personne n’a jamais pu le prouvé et l’honneur de ces accusations a été lavé dans le sang pour les samouraïs ayant osé dire de telles choses.

Un jour, sur les bord du lac Mishiyagu, j’ai longuement conversé avec lui. Nous avons abordés des sujets courants mais intrigants pour un homme comme lui, il connaissait tout les défauts des armures lourdes, les poemes des courtisans de la cour, les plaisirs du sake et des geishas, de la pêche et de la preparation des tofus.
Je ne sais pas comment il connaissait tout cela, des connaissances si précises sur des sujets diversifiés, en aucun point il ne parla de mao ou des esprits.
Jusqu’au moment ou il me raconta une histoire avec beaucoup de calme mais pourtant débordant d’énergie.

« Il fut un jour ou, lors d’un voyage sur les chemins allant à Nagoya, je du traverser un pont. Vu qu’il était l’un des seuls de la région, cela ne m’aurait pas étonner de rencontrer quelquonc manieurs de sabre quelque peu fougeux et arrogants, assez pour déclarer les duels puérils que je déteste tant.
J’arrivais donc à quelques pas des premières planches de bois de celui-ci lorsqu’un mouvement d’air rapide accompagné d’un léger et désagréable sifflement fendit l’air. Je fis aussitôt un pas de côté pour esquiver le trait qui alla se planter avec un bruit sourd dans un arbre.
Je pris mon élan et m’élança sur le pont, le bruissement de l’herbe au bout de celui-ci m’informait que quatres personnes sortaient des katanas pendant qu’un dernier rangeait son arc.
IIs étaient des brigands, je n’avais même pas assez d’honneur propre pour refuser de les affronter, mais j’avais encore à faire plutôt que de mourir sous un trait étrangé.
Des grognements étouffés me parvinrent pendant que mes sandalles claquaient sur le bois, surpris mais décidés à combattre mes attaquants contre chargèrent.
Je fis un bond sur ma droite, le grincement des cordes sur le bois me montrait des attaches assez solides, mon pied droit atterit sur le tronc d’une hauteur d’un mètre qui servait à soutenir le pont de planche.
Un bruissement soudain m’indiqua que mes ennemis se tournaient pour faire face à cet écart inattendu. Le frottement ressemblant à du bambou m’indiqua que je n’aurais pas le moindre mal à percer ce qui leur servait d’armure avec ma lame et qu’ils n’auraient donc pas de casques.
Mon appui sur le tronc me fit monter d’un mètre dans les airs et ma lame coula de son fourreau dans le même temps puis vint s’abattre sur le crâne du second adversaire à mon atterissage.
Me préparant pour mon second coup, j’en profitais pour donner un coup de coude dans la nuque du premier ennemi se trouvant derrière moi et qui chuta devant lui, inconscient vu son expiration brutale.
Ma lame continua sa route au-dessus de ma tête et vint s’abattre sur le troisième assaillant.

Les deux autres finirent de sortir leurs armes et prirent la fuite dans un bruit désorganisé, voyant leurs amis à terre et baignant dans le sang ayant éclaboussé mon visage. Ils ne partirent pas bien loin, lorsque leur pas agitèrent les premières feuilles des arbustes du bosquet devant le pont, deux de mes shurikens vinrent se loger dans leur nuque en un bruit félin.

Le reste du voyage se passa dans le calme... »

Troublé par son histoire, il me fît remarquer après l’avoir fini que le soleil se couchait et que nous devrions rentrer. Je n’avais pas remarquer que la nuit venait et j’allais lui exprimer ma surprise quand je vis ses yeux.
Il n’avait que des pupilles bleues claires, et le blanc des yeux ressemblait à un gris vitreux. Je compris qu’il était aveugle. J’avais du mal à le croire, j’étais abasourdis mais il ne tarda pas à me demander ce que signifiait ce lourd silence.

Ne sachant que dire, je lui fis part de ce que je venais de voir, et je me rendis compte que tout ce qu’il me disait ignorait les perceptions visuelles. Mais ce n’était pas possible d’être comme lui sans la vue, je ne pouvais le concevoir.

Il se leva calmement et que je m’aperçus, quand il le prit, qu’il avait emmené à notre venu au lac son baluchon de voyage. Solennellement, il me souffla: « voilà, tu connais mon secret maintenant, je n’ai plus rien à t’apprendre. Ma route n’est pas fini, je dois partir. »
Il me salua et s’éloigna lentement sur le chemin, les derniers rayons de soleil le faisant paraitre pour un fantôme.

Après toutes ces années, je croyais avoir compris que c’était le fait d’être aveugle qui lui donnait tout ce contrôle et cette puissance intérieure. Mais depuis ce matin, un mot a surgit pendant ma méditation, le mot voie. Alors, peut être que cette puissance était la lame, car il suivait la voie du sabre, il arpentait depuis toujours cette voie, il avançait sur sa voie, il avançait en lui même, là était la clé de son mystère.

Il s’appelait Nishugaro, le ronin à la lame unique et il était mon maître.

Aujourd’hui, en repensant à cette discution au bord du lac, je me répète souvent que, bien qu’il était aveugle, il voyait pourtant bien plus loin que nous.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

___________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] I promise I won't bîte..Too hard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ankhimmortel.artblog.fr/
 
[PG13] NISHUGARO par AENOMINA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SGA-OS-....à un autre Carnet- Mcshep-PG13
» Torchwood - Speed dating - Jack/Ianto - PG13
» Angel-Spangel universe-Divers pairings-PG13
» "Merlin" (BBC) - Tu es mon destin - Arthur/Merlin - PG13
» [Recueil] - Tous mes poèmes - PG13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ankh L'Immortel :: ...GOUTER LE PLAISIR D'ECRIRE ET DE LIRE... :: Fictions Autres-
Sauter vers: