Ankh L'Immortel

Fictions et fanfictions...
Vampiriques, fantastiques, réalistes, poétiques...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [PG13] karidon--1er assaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
behaine

avatar

Nombre de messages : 183
Age : 27
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: [PG13] karidon--1er assaut   Ven 11 Mar 2005 - 16:47

Quand la première flèche partit, elle ne fit que se posé entre les deux jambes du guerrier.
<<Je t’en ficherais des défis moi ! >> Hurla le Soldat de Karidon.
Le guerrier vêtu d’une armure jaune, au bas des murailles jeta un regard glacé au soldat qui venait de parler. Lui et son armée était venu, avait traversé la moitié des terres Karridonniennes et s’était retrouvé face à la première vrai résistance.

<<On le tue ? Cet officier Oholar serra une épine de moins sous notre pied non ?>>
Le Duc regardant Irinis, le soldat qui venait de prononcer ces paroles et parla :
<<Non, il est venu seul, voulais nous défier pour l’honneur, il partira vivant.
-Vous faites une belle boulette en le laissant partir Majesté.>>
Le Duc espéra que non. Lui et ses hommes, postés sur les murailles, observèrent l’officier Oholar rejoindre son armée. Puis Il se retourna et s’adressa à son second, le général Willioth.
<<Les armes de défenses ?
-Elles sont opérationnelles sir.
-Des trébuchets ?
-Deux monseigneur.>>

Un cor retentit dans la plaine. Deux régiments de guerriers d’armure jaunes s’avancèrent, leurs bannières flottants dans les airs. Le Duc estima leur nombre à deux cents par régiment, pourquoi n’envoyaient-ils pas toutes leurs forces ? Un siège à quarte cents hommes ? Ridicule !

Les archers prirent places et les trébuchets tirèrent, faisant deux grand trous dans les rangs des étrangers. On amena l’eau bouillante au plus près, posta des sentinelle sur tous les murs et renforça la porte.

<<Pourquoi attaquent-ils un seul côté ? Et pourquoi avec si peu d’hommes ? >> Pesta Irinis.
<<Peu-être est-ce pour tester notre défense ? Ou alors leur stratégie m’échappe totalement.>>
Les deux cents hommes arrivèrent à porter de flèches et pendant que la première volée partit, ils se mirent en position, formant deux colonnes très étroites et avança rapidement. Il était clair que les soldats présents étaient surentraînés.

Atteignant les premiers rangs, les flèches percèrent les défenses des armures jaunes, tuant presque instantanément les premiers hommes des deux colonnes. Mais les autres suivirent et sans craindre les autres projectiles, ils se ruèrent sur les murailles. Les premières échelles tombèrent mais les guerriers ne renoncèrent pas et forcèrent l’attaque. Leur nombre réduit de moitié, ils poursuivirent l’assaut, certains arrivant même à monter sur les murailles. C’est cela qui impressionna le plus le Duc, car chaque guerrier d’armure jaune monté sur les remparts emportait trois Karridonniens avant qu’on le neutralise.

Irinis remarqua que leur lames étaient beaucoup plus fines et plus longue que la moyenne. Il jura et repoussa un échelle, aidé par deux autres hommes de Karidon.

Un autre Cor se fit entendre et tous les guerriers aux fines lames se tournèrent pour obéir à leur appelle. Et comme un seul homme ils retournèrent dans leur camp. Plus de cent trente des leurs étaient morts, sous ou sur les remparts et on comptait une vingtaine de morts dans l’autre camps.

<<Soit ils sont stupides, soit il cache quelques chose…
-La deuxième propposition me paraît plus adapté monseigneur.>>
Le Duc sourit à la remarque du jeune soldat.
<<Préparez les hommes, ils vont revenir d’ici peu !>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
behaine

avatar

Nombre de messages : 183
Age : 27
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: Re: [PG13] karidon--1er assaut   Dim 13 Mar 2005 - 15:46

La nuit tombait. Une lueur bleutée venait de l’est tandis qu’une autre orange-sombre arrivait de l’ouest. Mais Irinis ne resta que peu de temps à regarder le spectacle. En effet, deux autres régiments d’étrangers aux armures jaunes apparurent en face de la même muraille, au nord. Le Duc rejoignit le soldat près d’un créneau casser.

<<Ils gardent la même tactique, fonçant en nombre sur un seul point ?
-Oui, mais cette fois-ci ils sont beaucoup plus nombreux.>>
Le Duc jeta un coup d’œil au rangs parfaits des étrangers. Il estima leur nombre a cinq cent par régiment, mais cette fois, ils disposaient de trois régiments !
<<Que les dieux nous viennent en aide !
-Seigneur cela ne nous aidera pas beaucoup
-Tais-toi !>>
Le ton c’était durcit et Irinis s’était tu net. Il se retourna et partit donner des ordres prêt des archers.

Le même cor retentit et un silence de mort commença. Il fit interrompu par l’avance des étrangers. L’organisation était la même : parfaitement équilibrée, respectée de tous, on aurait dis que tous ces hommes n’en faisaient qu’un. Mais cette fois, ils s’arrêtèrent à la limite de portée des machines de défense. Un silence retomba sur la plaine.
<<Je ne peux plus supporter cette attente ! C’est insurmontable ! Donnez moi une hache que je charge !
-Sans vouloir vous offenser seigneur nain, le combat à mille contre un n’est fait pour personne, même pas pour vous !>>
Irinis sourit, le nain debout à côté de lui, Grommirt, se dandinait, changeant son épée naine de mains.

Un homme se détacha des rangs étrangers. C’était un petit homme aux longs cheveux noirs. Il avança de plusieurs centaines de mètres, se retrouvant juste en dessous des murailles.
<<Moi connaître pas bien langue vous ! Mon… chef veut dire vous, partire, nous tuer vous alors…>>

Une flèche se planta dans le coup du diplomate, une flèche aux plumes rouges : celles d’Irinis. Les rangs des assaillants parurent comme frissonner à cet acte. Le Duc sursauta, il lança à Irinis un regard noir et se promit de le pendre s’il vivait assez longtemps. Vivre assez longtemps pour mourir… Le Duc rit et sortit son épée.

Le premier rang étranger s’avança à porté mais le Duc, intrigué, ne donna pas l’ordre de tirer tout de suite. Une centaine de soldats aux fines lames s’était maintenant détaché des autres et avançaient lentement. Mais le Duc aperçut quelques changement, ils ne portaient aucunes échelles et avaient d’énormes boucliers dans le dos. Au moment ou le Duc s’apprêtait a donner l’ordre, les étrangers prirent leur bouclier et le mirent devant eux ou au dessus. Vu comme cela, ces boucliers avaient l’air beaucoup plus grand et l’espace découvert était rare. La première volée partit et seulement quatre assaillants moururent, la plupart protégé en force par leur boucliers. Une fois la centaine de guerriers aux pieds des murailles et leur bouclier sur la tête, il devenait impossible de toucher le moindre adversaire à l’arc. L’eau bouillante délogea cependant quelques guerriers qui furent abattus.

<<Mais que font-ils ? Ils ne vont pas rester indéfiniment la dessous, surtout sans échelles !>> Le Duc commençait à s’énerver et il donna l’ordre de stopper les tirs.
<<Regardez seigneur !>> Un soldat montra les rangs étrangers du doigt. Une vingtaine de cavaliers fonçaient droit sur les remparts, des javelots à la main. Les archers firent feu et presque tous les cavaliers tombèrent. Mais ceux-ci n’étaient pas importants car d’autres soldats arrivaient en courant vers les remparts ouest, faisant parvenir des échelles aux soldats planqués sous les murailles nord.
<<Monseigneur ! Certes ils ne sont pas nombreux mais vu leur aptitudes au combat, il vaut mieux les faire fuir maintenant !
-Je vous suis Capitaine mais je là, je peux vous avouer que je manque d’idées…>>

Les échelles commencèrent à ce mettre en place, le combat allait vraiment commencer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[PG13] karidon--1er assaut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création des chars d'assaut
» Assaut planétaire sur Orinos
» assaut sur l'ile du diable
» Semeuse d'assaut
» Le site "Section d'Assaut"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ankh L'Immortel :: ...GOUTER LE PLAISIR D'ECRIRE ET DE LIRE... :: Fictions Autres-
Sauter vers: