Ankh L'Immortel

Fictions et fanfictions...
Vampiriques, fantastiques, réalistes, poétiques...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des cobayes... [PG-13]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amélie



Nombre de messages : 7
Age : 23
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Des cobayes... [PG-13]   Mar 20 Jan 2009 - 17:05

Coucou ! Me voilà avec une petite fiction mais qui n'a rien avoir avec las autres classes ^^ C'est une fiction du genre science fiction et j'espère que vous aimerez =p Il n'y aura vraiment pas de scène "choquante" enfin je mets quand même PG-13 au cas où ^^

Résumé:


Je dois m'en sortir, je dois sortir de ce cauchemar vivant....
NOUS devons Rose, je suis aussi concernée que toi.
Je sais Layla mais...

Une
organisation du nom de O.C.I, font naitre des cobayes, des personnes
modifiés génétiquement. On les appelles communément "Extraterrestres",
"Humains non identifiés"... Ces personnes sans cœur observent leurs
créations dans le monde que nous habitons, la Terre. Leurs réactions,
leurs espérances de vie...
Ils font cela depuis des années. Le cas
de Layla et de Rosalie n'est pas le pire. Le monde n'est pas tout à
fait comme nous le pensions. Des personnes vivent que pour des
expériences, des tests. Leurs vies ne ressemblent à rien. Tout ça pour
créer une nouvelle espèce de personne sur développé.
Rosalie et
Layla vont devoirs se sortir de là, se libérer de l'emprise de cette
organisation. Mais arriveront-elles ? Seront-elles libres un jour ?
Pourront-elles vivre comme n'importe quel humain ? Et surtout à quel
prix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie



Nombre de messages : 7
Age : 23
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Des cobayes... [PG-13]   Ven 23 Jan 2009 - 16:12

PROLOGUE


« Je n’ai pas d’intimité… pas de jardin secret. Mes hontes sont étalés au grand
jour. J’envie mes amies, mes parents. Tous les êtres qui se trouvent autour de
moi, tous les humains de cette planète. Non… Je les DETESTE. Ou plutôt, je LA déteste. Pourquoi suis-je née ainsi ? Qui
est-elle ? Cette intrus ? jeudi 11 Janvier 1907, 10h30


« Je
souffre, ma tête va exploser. Pourquoi ne suis-je jamais seule ? Toujours
cette voix… cette stupide voix. Je n’en peux plus. Je vais porter le coup de grâce.
Un couteau, je dois trouver un couteau. Mais où ça ? Vendredi 19 Janvier 1907, 17h


« Je dois le trouver, je dois mourir. De toute façon une personne comme moi, n’a pas
le droit de vivre. De plus, je ne manquerais à personne. Ma famille verserait
deux ou trois larmes et puis il passeront à autre chose. D’autres problèmes,
d’autres occupations remplaceront rapidement ma petite personne. Ils viendront
surement se recueillir à la Toussaint. Pour même pas un quart d’heure… une
visite sui ne toute façon sera inutile, étant morte… Lundi 22 janvier 1907, 1h45


« Pourquoi ne puis-je pas mourir ? Pourquoi ne veut-ELLE pas ? C’est mon corps,
je fais ce que je veux. Ces cicatrices
me font mal… très mal. Je ne veux plus exister. Je veux recommencer à zéro. Je
veux disparaitre, surtout de ma tête. Mardi 23 janvier 1907, 8h38


« Ma vie ne ressemble plus à rien… mais que fais-je encore ici ? Samedi 27 janvier 2008, 13h04


« Je hurle… Ma tête va exploser. Heureusement que Mme Vidalias a bien voulut me
laisser rentrer chez moi. Malgré cela, ELLE continue à me dévorer à l’intérieur
de moi… Je vais (enfin !) mourir. Mercredi 31 Janvier 1907, 15h17


« Non… non je ne veux plus mourir. Ce n’est pas
ce qu’on appelle la vérité des suicidés ? L’envie de ne plus mourir quand
on est sur le point de partir ? Mercredi 31 Janvier 1907, 15h33


« La douleur continue… Achève moi, je t’en supplies. Cela ne peut plus durer… Je suis pourtant
assez lucide pour écrire mais je veux partir. Laisse moi rejoindre le silence
et la tranquillité. Mercredi 31 Janvier 1907, 15h37


« Elle ne veut pas… elle me dit qu’elle va me rendre la vue… mais… je… je deviens
aveugle. Elle contrôle mes mouvements. Elle veut vraiment que je souffre ?
Mourir n’est pas déjà suffisant ? Mercredi 31 Janvier 1907, 15h57


« La douleur s’amplifie, ma main tremble via l’écriture. Je ne tiens plus. La fin est
proche, très proche… Juste ma main droite tremble. Je dois être forte, je dois
mourir la tête haute. Mercredi
31 Janvier 1907, 16h08


« La douleur est intenable. Je suis presque couchée par terre, mais je continues et
continuerais à écrire jusqu’à que je meurt. On le trouvera un jour. J’en suis
sure. Tant mieux s’il peut aidé quelqu’un, même si cela voudra dire que sa vie
est condamnée. Mercredi
31 Janvier 1907, 16h16


« Je vomis du sang. J’en ai partout, ma robe est toute tachée. J’ai réquisitionné
une bassine . C’est beaucoup plus pratique que la cabane au fond du jardin.
ELLE me consume de plus en plus. Je ne ressemble à rien. Je ne suis plus rien.
Je vais mourir et tant mieux. Mercredi 31 Janvier 1907, 16h20


« Je suis prise de folie, je ne voie plus rien. Tout est blanc et rouge. Le rouge
doit provenir du sang mais le blanc ? Mercredi 31 Janvier 1907, 16h40


« Des papillons multicolores sont apparus. La douleur reste toujours la même. Je veux
rejoindre le pays aux couleurs chatoyantes. Je veux toucher les papillons mais
ils sont trop loin. Je désespère. Quand va-t-elle m’achever ? Mercredi 31 Janvier 1907, 17h


« j’ai de plus en plus de mal à écrire. Mes yeux se brouillent de plus en plus. J’ai
l’impression que mon corps va disparaitre, mais je reviens à la surface à
chaque fois… Mercredi 31
Janvier 1907, 17h35


« Heureusement que mes parents ne sont toujours par rentrer. Ils me verraient
dans cet état… Je n’imagine même pas leurs réactions. Mes jambes ne me
répondent plus. Elles pendent devant moi. J’ai peur de ce qui m’attend après
mais j’ai confiance. La mort est tellement plus facile que la vie. Mercredi 31 Janvier 1907, 17h47


« Je n’essaye même plus de me battre. Je suis allongée dans la pièce qui fait office
de chambre. Les bras en croix et les yeux fermés. La douleur est tellement
forte que je n’ai même plus la force de crier. Mercredi 31 Janvier 1907, 18h09


« Le feu engloutit mes membres, la fin est proche… Mercredi 31 Janvier 1907, 18h20



ACTE DE DECES :



Melle Marie LONGUEBOURG , a été retrouvé décédée à son domicile, le Mercredi trente et un Janvier mil neuf cent sept, à dix huit heures trente deux; âgée de douze ans. Du sang coulait de sa bouche. Ce même sang, provenant d’elle , à été retrouver sur ses vêtements et dans la pièce où elle se trouvait avant son décès. Après une longue enquête, nous confirmons que Marie LONGUEBOURG est morte de folie pure et simple. En effet dans son journal, il est question de « voix » entendus par cette dernière et sa famille admet qu’elle était souvent troublée. Cette raison fut retenue par les gardes forestier de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des cobayes... [PG-13]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Digidesign cherche des cobayes pour un test ABX en ligne
» [Martin, Pascal] La vallée des cobayes
» [ilfiniol]Premiers pas : les Romains servent de cobayes
» Exercice "Squelette"
» Torchwood - Cobayes - Jack/Ianto - PG 13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ankh L'Immortel :: ...GOUTER LE PLAISIR D'ECRIRE ET DE LIRE... :: Fictions Autres-
Sauter vers: